Naissance d'une perle

Dans un esprit de démarche de qualité, le service de la Perliculture de la Polynésie Française a fixé pour les  professionnels de la Perle de Culture de Tahiti des normes et une réglementation qui définissent les différents critères de qualité. Mais pour les amateurs  il est difficile de comprendre les différences de prix des perles de culture de Tahiti. Le prix d’une perle d’un même diamètre peut varier du simple au double, voire plus.

Il y a deux sortes de critères pour évaluer une perle de Culture de Tahiti naturelle : les critères mesurables que sont la taille, la forme et la pureté de surface et les non-mesurables comme les couleurs, les nuances, les lustres et l’orient.

COULEURS D’UNE PERLE DE TAHITI 

Les Perles de Culture de Tahiti sont communément appelée Perles Noires, pourtant elles déclinent une multitude de merveilleuses couleurs déterminées par de nombreux facteurs naturels. L’appellation Perle noire (Poe Rava) est relative à l’huître perlière dont elle est issue la Pinctada Margaritifera variété cumingii, huître perlière aux lèvres noires.

Des nuances de gris, de bleu, de vert voir même de rose ou de violet font parties de la merveilleuse palette de couleurs de la Perle de Culture de Tahiti. On y retrouve des noms évocateurs comme : “cerise”, “aubergine”, “mordorée”, “plume de paon”, “aile de mouche”…

Ce critère, souvent  primordial dans votre choix sera surtout dicté par votre goût personnel. Néanmoins certaines couleurs sont très rares et donnent incontestablement une grande valeur marchande à la perle.

Il est important de savoir que la couleur naturelle d’une Perle de Culture de Tahiti varie en fonction de la lumière et des conditions climatiques au moment où nous la regardons .

QUALITÉ DE SURFACE D’UNE PERLE DE TAHITI

Pour comprendre les différents types de qualité de surface d’une Perle de Culture de Tahiti, il est indispensable de ne pas oublier qu’une Perle de Culture de Tahiti est une gemme naturelle. La surface de la perle est  constituée d’une multitude  d’épaisses couches de nacre perlière  qui se déposent autour d’un noyau de nacre, appelé nucléus. Comme tout produit naturel la Perle de Culture de Tahiti n’est pas parfaite et aucune ne sera identique à une autre.

La qualité d’une perle s’apprécie à l’œil nu en combinant deux caractéristiques : l’état de sa surface et son lustre.

L’état de sa surface est plus ou moins lisse, avec ou sans imperfection. On entend par imperfection des phénomènes naturels qui peuvent altérer la couche perlière tels que : rayures, fissures, creux, bosses, soufflures, bourrelets, excroissances, dépôt organiques ou dépôt de calcites. Une surface parfaite lisse sans imperfection est exceptionnelle.

LE LUSTRE D’UNE PERLE DE TAHITI

Le lustre est l’éclat, la brillance de la perle ; il est évalué selon le degré de réflexion de la lumière sur la surface de la perle. Un très bon lustre correspond à une réflexion totale de la lumière donnant un effet miroir. Un lustre mat correspond à l’aspect mat de sa surface. Le résultat d’un bon lustre dépend de la régularité et de l’agencement des couches de nacres perlières.

LA TAILLE

La taille d’une perle correspond à son diamètre et s’exprime en millimètres. Le diamètre de la Perle de Culture de Tahiti peut varier entre 8 mm et 16 mm. Quelques exceptionnelles dépassent 18 mm, mais il s’agit là de phénomènes rares.

 

LA FORME

Il existe sept formes de base réparties en cinq grandes catégories pour définir la Perle de Culture de Tahiti :ronde, semi-ronde, ovale, bouton, goutte, baroque, semi-baroque et une catégorie dérivée : la cerclée.

CLASSIFICATION OFFICIELLE

La perle de qualité TOP Gemme est attribuée à une perle d’une qualité parfaite, sans imperfection, avec un lustre excellent.

La perle de qualité A présente une surface sans imperfection naturelle sur au moins 90%, avec une tolérance d’une imperfection profonde et un très bon lustre.

La perle de qualité B présente une surface sans imperfection naturelle sur au moins 70% avec la tolérance de deux imperfections profondes et un bon lustre.

La perle de qualité C présente une surface sans imperfection naturelle sur au moins 40% avec la tolérance de 10% d’imperfections profondes et un lustre moyen au minimum.

La perle de qualité D présente une surface avec des imperfections naturelles légères sur plus de 60% de sa surface, avec une tolérance au plus de 20% d’imperfections profondes et/ou des piqures blanches avec un lustre faible au minimum.

KAMOKA PERLES AHE